15 mai 2016 Webmaster

Michael Benyahia confirme à Pau

Les résultats bruts du second meeting du Championnat de France de F4 2016 ne le mettent pas en évidence, mais Michael Benyahia a bel et bien confirmé dans les rues de Pau sa très forte progression depuis la saison dernière. Désormais parmi les plus rapides du plateau, la victoire est maintenant son objectif principal. Beau second de la 1ère course, victime de problèmes techniques en course 2, c’est en tentant une attaque sur le leader qu’il est sorti de la piste dans la 3e course. Parti du fond de la grille en course 4, il réussissait plusieurs dépassements acrobatiques pour revenir en 12e position.

Considéré à juste titre comme l’un des plus grands espoirs du sport automobile marocain, Michael Benyahia, a franchi un cap important dans sa jeune carrière en monoplace, alors même qu’il n’a pas encore atteint ses 16 ans. Après une saison de découverte en 2015, il est maintenant capable de jouer les premiers rôles en Championnat de France de F4, face à des adversaires souvent plus expérimentés. Sa capacité de vitesse se confirme à chaque épreuve et il se concentre dorénavant sur la gestion de la course en tête.

Le 2e meeting de la saison présentait des difficultés particulières sur un circuit tracé en pleine ville, dans des rues étroites et sinueuses limitant les possibilités de dépassement. La météo souvent pluvieuse a encore compliqué la tâche du jeune pilote sans jamais entamer son potentiel aux avant-postes. Il débutait la compétition par un excellent 2e temps en qualification malgré une forte pluie et surtout un trafic important qui l’empêchait de viser la pole position.

Michael a tout d’abord repris une place au départ de la course 1 pour ensuite talonner le leader Javier Cobian, en restant constamment à l’affût de la moindre possibilité de le doubler et tentait de l’attaquer au freinage du Pont Oscar avant d’assurer la 2e position, loin devant le peloton et se retrouvait une nouvelle fois sur le podium. Parti 9e de la course 2 à cause de la grille inversée pour les 10 premiers, Michael rencontrait très tôt des problèmes avec sa pédale d’accélérateur dont le capteur défaillant l’obligeait à passer une première fois par les stands avant de rentrer définitivement.

Motivé par sa place en première ligne de la course 3, Michael était cependant gêné par la faible visibilité causée par les projections de pluie dans le sillage du leader, Yifei
Ye. En essayant de réduire l’écart, il bloquait ses roues chaussées de pneus neufs légèrement moins adhérents à ce stade et sortait assez violemment de la piste.

S’il s’agit bien là d’une erreur d’appréciation, elle est à mettre sur le compte de son manque d’expérience de la course en tête et d’une volonté farouche de viser la victoire. C’est ainsi que se forgent les futurs champions.

Les mécaniciens de l’Auto Sport Academy ne chômaient pas pour remettre en état sa voiture pour la 4e et dernière course du meeting. Michael s’élançait de la dernière position sur la grille de départ et donnait le maximum pour regagner du terrain, réussissant au passage plusieurs dépassements sur le fil. Malheureusement, à Pau plus qu’ailleurs, remonter depuis le fond du peloton ne permet pas d’atteindre le haut du classement. En dépit d’une rapidité évidente, il devait se contenter de la 12e position à l’arrivée.

Le bilan du week-end reste très positif malgré le manque de résultats dans les trois dernières courses. Il était important pour Michael de confirmer ses très belles prestations de la 1ère épreuve du Castellet. Pas de doute, le jeune espoir marocain a désormais
les moyens de se battre pour la victoire en F4 et la suite de la saison ne manquera pas de concrétiser son évolution spectaculaire.

Grand Prix de Pau, 13 au 15 mai 2016, 2e des 6 épreuves du Championnat de France de F4