11 septembre 2016 Webmaster

Nouveau podium au Mans, Michael Benyahia se replace 3e au Championnat de France de F4

La maturité du jeune pilote marocain a fait la différence lors de l’avant-dernier rendez-vous du Championnat de France de F4 2016, du 9 au 11 septembre sur le circuit Bugatti du Mans. Capable de performances de premier plan, Michael Benyahia sait aussi rouler avec sa tête comme le font les grands champions. Focalisé sur sa remontée au classement du Championnat, il a su allier vitesse et régularité pour effectuer un bond spectaculaire de la 6e à la 3e position à un moment clé de la saison. Sa présence sur un des podiums témoignait parallèlement de l’étendue de son talent.

La compétition du Mans a apporté beaucoup de satisfactions au jeune espoir marocain Michael Benyahia : « Tout n’a pas été simple au Mans ce week-end, mais je suis ravi de pouvoir finalement dresser un bilan positif de ce meeting important. Avec mon coach Stéphane Daoudi, nous avons bien optimisé mon pilotage et élaboré une stratégie privilégiant la régularité pour augmenter mon score au classement provisoire, car nous savions que les écarts seraient très serrés ce week-end. J’ai parfaitement rempli ma mission en remontant de la 6e à la 3e position au Championnat, tout en prenant la 2e place au classement Junior. En même temps, j’ai pu hisser, sans doute pour la première fois, le drapeau marocain sur le podium de ce circuit mythique. Je pense que cela fera plaisir à mes supporters marocains, dont la FRMSA qui me suit avec attention ! »

Courir au Mans, sur le circuit Bugatti, est toujours un moment particulier dans la carrière d’un jeune pilote. C’est encore plus vrai lors des compétitions de F4, puisque tous les participants connaissent le tracé sur le bout des doigts. La base de la FFSA Academy se trouve en effet à quelques centaines de mètres de la piste sur laquelle de nombreux entraînements ont lieu. Les écarts étaient logiquement très serrés dès les essais qualificatifs avec 11 pilotes classés en moins d’une seconde, ce qui reste très rare. Avec son 5e temps, à seulement 3 dixièmes de la pole position, Michael entamait très bien l’épreuve. Et encore, avait-il été gêné dans son tour le plus rapide par un pilote en perdition devant lui, sinon…

Michael ne négociait pas très bien le départ de la course 1, mais se lançait tout de suite dans la bagarre pour remonter. Il rencontrait malheureusement des problèmes de répartition des freins, ses roues arrière se bloquant à la moindre occasion ce qui rendait sa voiture très instable au freinage. Il parvenait néanmoins à rester sur la piste dans ces conditions pour franchir la ligne d’arrivée au 7e rang. Très efficaces, les mécaniciens de la FFSA Academy détectaient et corrigeaient rapidement ce fâcheux dysfonctionnement.

Avec une voiture à nouveau bien équilibrée, Michael disputait une formidable 2e course. Il réussissait un excellent départ et ne lâchait rien quand il se trouvait parmi les trois pilotes à vouloir rentrer de front dans la célèbre chicane Dunlop. Il débutait ainsi une longue passe d’armes avec le Danois Casper Røes. Plus tard, il réussissait un superbe dépassement par l’extérieur sur l’Espagnol Javier Cobian, parti de la 1re place, avec qui il était également en bataille pour la 3e place du championnat. Michael faisait ensuite le forcing pour revenir sur les leaders et réalisait le 2e meilleur temps de la course avant de rejoindre un podium bien mérité. Les points récoltés à cette occasion lui permettaient de s’installer à la 3e place du Championnat.

Michael assurait encore un bon départ à l’extinction des feux de la course 3 et entamait le duel avec Victor Martins dès la chicane Dunlop. Mais la voiture du Français entrait violemment en contact avec la sienne au freinage de la Chappelle et un fort retour de volant blessait le jeune Marocain au poignet gauche. Malgré une douleur qui l’empêchait quasiment de tourner le volant, Michael serrait les dents pour terminer dans le top 5.

Bataillant ferme sur un bon rythme dans la 4e et dernière course du week-end, Michael avait dépassé Røes et se lançait à l’attaque de Martins. Il restait sur sa faim quand le drapeau rouge sonnait le glas de ses ambitions alors que cinq tours restaient encore à couvrir. Il rentrait cependant à nouveau dans le top 5 et poursuivait sa moisson de points dans l’optique du Championnat. Michael aura à coeur de conserver sa place dans le top 3 du Championnat lors du dernier meeting de la saison début novembre, bien qu’il soit l’un des seuls pilotes à ne pas s’être entrainé sur le circuit de Barcelone.

GT Tour circuit Bugatti Le Mans , 9 au 11 septembre 2016, 5e des 6 épreuves du Championnat de France de F4

Essais Qualificatifs : 5e meilleur temps et 5e second meilleur temps

Course 1 : 7e et 4e Junior

Course 2 : 3e et 2e Junior

Course 3 : 5e et 4e Junior

Course 4 : 5e et 3e Junior

Classement provisoire du Championnat de France F4 2016 après Le Mans (5/6) : 3e avec 179 points – 2e Junior.

Calendrier Championnat de France F4 2016

1er – 3 avril: Le Castellet (83) – Meeting de Support: WTCC + Championnat d’Europe F3 FIA

13 – 15 mai: Pau (64) – Meeting de Support: GP de Pau + Championnat d’Europe F3 FIA

3 – 5 juin: Lédenon (30) – Meeting de Support: GT Tour

8 – 10 juillet: Magny-Cours (58) – Meeting de Support: GT Tour

9 – 11 septembre: Le Mans (72) – Meeting de Support: GT Tour

5 – 6 novembre: Barcelone (ESP) – Meeting de Support: International GT Open + Formula 3.5 V8